Formation phytothérapie

 

Une formation phytothérapie peut aussi bien intéresser les professionnels que les particuliers. A qui s’adresse-t-elle exactement, et qu’apprend-on dans une formation phytothérapie ?

 

 

Une formation phytothérapie dispense un savoir qui peut être utile à une mère de famille comme à un pharmacien, à un vétérinaire comme à un médecin. Pour pouvoir suivre une formation phytothérapie, il n’est pas nécessaire de disposer d’un bagage scientifique exceptionnel, mais de parvenir à comprendre l’action des plantes sur le corps, et les interactions qu’elles peuvent avoir entre elles.

 

Une formation phytothérapie commence d’emblée par établir une définition correcte et précise de la discipline qu’elle entend enseigner. Ainsi, la phytothérapie peut être divisée en deux branches : d’un côté la phytothérapie qui correspond à une pratique traditionnelle, empirique et souvent fortement marquée par le symbolisme. De l’autre une phytothérapie « validée » par des recherches scientifiques, qui, bien souvent, convergent vers la pratique intuitive de la phytothérapie. Une formation phytothérapie fait ainsi la différence entre les deux types de phytothérapies, qui n’ont pas les mêmes implications sur le plan légal, tout en s’abstenant d’en exclure une au bénéfice de l’autre. Bien entendu, après cette importante mise au point, la formation phytothérapie s’efforce de faire un tour d’horizon aussi complet que possible des plantes les plus efficaces pour traiter toutes sortes d’affection ainsi que de la manière de les préparer.

 

Pour suivre une formation phytothérapie, il suffit de s’inscrire à un stage ou à une session de conférences sur le sujet. Des sites spécialisés dans la médecine douce et l’ensemble de ses applications recensent ou organisent des sessions de formation phytothérapie. Il existe également, dans les universités, des cours qui permettent de suivre une formation phytothérapie avec des intervenants de confiance.